Septembre 2013: Un message des enfants de Michel Grimmiaux

Nous avons la triste nouvelle de vous annoncer l’envol de notre papa, votre voisin, Michel Grimmiaux.

Il est parti ce dimanche entouré par sa famille.

Valérie, Michaël, Caroline

Chers amis,

Je vous attends ce jeudi 12 Septembre à 11h15 en l’Eglise Saint Marc à Uccle pour une cérémonie d’au-revoir.

A 14h30, pour ceux qui le souhaitent, je vous donne rendez-vous au crématorium d’Uccle, rue du Silence.

Et surtout, j’aimerais vous voir un sourire au coin des lèvres, levant votre verre à ma santé et à la vie à partir de 15h15 -30 en la salle paroissiale (toujours à Saint Marc).

D’avance, je vous remercie d’être présent pour ma famille.

Michel

Cet article a été publié dans Faire-part de décès - Remerciements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Septembre 2013: Un message des enfants de Michel Grimmiaux

  1. groeselenberg dit :

    Un message de Cécile Louis (Groeselenberg 142):
    A la fin des années ’70, Michel est venu tous les jours chez mes parents (famille Louis, 128, Groeselenberg) pour soigner ma grand’mère qui avait déjà plus de 90 ans et désirait absolument « récupérer » son poignet cassé, pour pouvoir aider sa fille, ma mère, en lui pelant ses pommes de terre – chose dont mon père se serait bien passé, car elle omettait d’enlever les « yeux » des fameuses pommes de terre . Michel, encore jeune kiné, avec sa grande gentillesse et son humour qui lui étaient propres, lui a fait comprendre qu’elle avait plus de nonante ans et qu’ il ne pouvait pas lui garantir le succès de l’entreprise. Et pourtant … grâce à leur ténacité et leur amour de la vie qu’ils partageaient, ils y sont arrivés et mon père a bien dû se résigner. Mais, au fond, quoi de meilleur que ce qui a été fait avec amour!
    Michel était débutant alors et, depuis, toute la famille est passée entre ses mains, si l’on peut dire, et je voudrais témoigner ici qu’au fil des ans nous avons tous été touchés par sa bonté, son écoute, son ouverture, sa générosité, bref par son amour rayonnant qui le caractérisait et nous a tous marqués.

    Bien sûr, Michel, nous viendrons boire un verre à ta « santé » -de l’humour jusqu’au bout!- même si tu planes au-dessus de nous ou « à nos côtés » et nous essaierons, avec ton aide peut-être, d’avoir un sourire au coin des lèvres en rappelant tous les bons moments que nous avons passés avec toi et pour lesquels nous te remercions infiniment.

  2. J’ai été le patient de Michel Grimmiaux. La connaissance qu’il avait de son métier, sa science de l’humain, sa gentillesse et son efficacité ainsi que le lien entre le lieu où il exerçait et ma propre histoire sont inoubliables. Ayant quitté Bruxelles pour la Normandie voici deux ans, je n’apprends qu’aujourd’hui son décès. Je pense très fort à lui et à vous, sa famille, ses amis, ses voisins.

  3. J’ai aussi été patiente de Michel Grimmiaux… Je lui ai parlé au téléphone quelques fois encore… Me parlant de ma propre vie et de mes propres avancées alors qu’il combattait de son côté un terrible cancer.
    Jamais je n’aurais pu imaginer pareille finalité… Jamais. Sa gentillesse, sa générosité seront à jamais éternelles dans nos coeurs… Repos!

  4. Jean Vandenbrande dit :

    J’ai habité au 144 Groeselenberg du début 1951 à fin janvier 1962. Je me souviens de Marc Grimmiaux et de son ami Léon qui habitait Chemin de la Source. Au 182 habitait l’amie de la sœur de Marc; N’oublions pas Michel Gochet, le fils de coiffeur au coin de l’avenue Defré et le pauvre Joseph qui a laissé sa vie au coin de l’avenue de la Floride

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s